Sobriété Heureuse …. à paraître dans Fruits & Abeilles de février

La sobriété peut-elle être « heureuse » ? et puis, de quoi parle-t-on ?

Parmi les recettes pour réduire notre empreinte sur la biosphère figure en bonne place la sobriété. Sobriété que nous vantait Pierre Rabhi (une « sobriété heureuse ») et que d’autres nous avaient proposée sous le terme moins avenant de « décroissance soutenable» ou « d’abondance frugale ». Alors, de quoi parle-t-on ? à qui s’adresse le message ? Quels sont les difficultés sur le chemin de la sobriété ? Enquête

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s